Les Argonautes de la linguistique, de Michel Bréal à Gustave Guillaume

Dairine O'Kelly

pp. 53-96

L’année 1875 est une année clef dans l’histoire de la linguistique : c’est l’année de la parution dans la prestigieuse “International Scientific Series” de The Life and Growth of Language (La vie du langage) de William Dwight Whitney, l’année de l’élection de Michel Bréal à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et l’année où Henry Sweet présente l’embryon du structuralisme aux membres de la Philological Society de Londres. La version écrite de cet exposé “Word, Logic and Grammar” paraît dans les Transactions of the Philological Society de 1875-1876. L’année qui suit la publication de cette monographie paraissent deux publications également importantes : dans le Bulletin of Kazan University, le rapport sur les travaux de Jan Baudouin de Courtenay traitant des liens entre les sons et le sens et le Handbook of Phonetics de Sweet. L’objectif du présent article est, non seulement de montrer que les bases de la linguistique du xxe siècle étaient posées une quarantaine d’années avant la parution du Cours de linguistique générale de Saussure (1916), mais aussi de rendre hommage aux grands linguistes novateurs qu’ont été Michel Bréal, Karl Bühler, Alan Henderson Gardiner, Bronislaw Malinowski et Gustave Guillaume.

Publication details

DOI: 10.4000/ml.1971

Full citation:

O'Kelly, D. (2016). Les Argonautes de la linguistique, de Michel Bréal à Gustave Guillaume. modèles linguistiques 74, pp. 53-96.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.